Cahier des charges : Solutions de stockage – Solutions de sauvegarde

1079

Le cahier des charges "Solution de stockage - Solution de sauvegarde" a été rédigé par des experts indépendants. Il a pour vocation de vous aider à mener à bien votre projet de stockage / sauvegarde au sein de votre organisation. Les 488 critères technologiques présentés vous serviront à réaliser votre cahier des charges et à comparer les solutions de stockage et de sauvegarde du marché.

TÉLÉCHARGER CE CAHIER DES CHARGES

Sommaire du cahier des charges Solutions de stockage - Solutions de sauvegarde

1 – Environnement de stockage : 24 critères
1.1. Architecture locale
1.2. Architecture campus
1.3. Architecture distante

2 – Type de données sur l’architecture de stockage :34 critères

2.1. Fichiers
2.2. Mode blocs (Type base de données)

3 – Sécurité du stockage : 58 critères
3.1. Sécurité niveau disques
3.2. Sécurité au niveau baie
3.3. Sécurité réseaux de stockage

4 – Redondance de l’information : 123 critères
4.1. Redondance en local
4.2. Redondance en campus
4.3. Redondance en distant

5 – Stockage « Low-cost » : 56 critères
5.1. Type de baie disques « low-cost »
5.2. Sécurité de la baie
5.3. Fonctionnalité de redondance

6 – Backup : 41 critères
6.1. Le Projet
6.2. Politique de sauvegarde
6.3. Matériel
6.4. Technologie logicielle

7 – Sauvegarde sur disque : 141 critères
7.1. L’objectif
7.2. Type de sauvegarde sur disque
7.3. Politique de sauvegarde

8 – Sauvegarde et virtualisation de serveurs : 11 critères

 

TÉLÉCHARGER CE CAHIER DES CHARGES

Qu'est-ce que le stockage de données ?

 

Le stockage consiste en l’enregistrement de données de l’entreprise à plus ou moins long terme. A ne pas confondre avec la sauvegarde qui concerne la duplication des informations de l’entreprise sur un support permanent pour les mettre en sécurité. La sauvegarde peut être réalisée en interne ou externalisée chez un prestataire.

Suite à l’évolution, la multiplication des contenus et des lignes à très haut débit, les entreprise se tournent vers de nouvellessolutions de stockage : disques durs de plus grandes capacités ou périphériques de stockage orientés réseau, telles que le NAS ou le SAN.

Le stockage en réseau fait référence à deux types de solutions : le NAS (Network Attached Storage) et le SAN (Storage Area Network).

Le NAS est un réseau Internet permettant de mutualiser les données stockées sur les serveurs de fichiers reliés entre eux par un réseau local LAN (Local Access Network).

Le SAN se connecte à une infrastructure sur fibre optique utilisant un protocole particulier, le Fibre Channel. Cette technologie constitue en elle-même un réseau dédié au stockage.

Ces deux solutions répondent aux besoins de consolidation et de mutualisation des données à stocker et à sauvegarder des entreprises.

Le SAN répond plutôt aux besoins des grandes entreprises (disponibilité de bande passante, criticité des applications), leNAS convient davantage aux PME/PMI.

TÉLÉCHARGER CE CAHIER DES CHARGES

Introduction du cahier des charges "solution de stockage - solution de sauvegarde"

Architecture apparue il y a quelques années, les réseaux de stockage constituent une des tendances majeures des architectures informatiques. De systèmes directement attachés à un ordinateur et dépendant de lui pour nombre de tâches de gestion et d’administration, le système de stockage acquiert de plus en plus d’intelligence en local et s’affranchit des serveurs. Il est en particulier capable d’assurer des tâches d’administration, de sauvegarde des données, d’archivage…

NAS et SAN, deux options possibles

Dans le stockage en réseau ou stockage distribué, deux architectures complémentaires et remplissant des fonctions spécifiques sont apparues : le NAS (Network Attached Storage) et le SAN (Storage Area Network).

Le NAS est une unité de stockage qui communique sur les réseaux existants locaux et protocoles standards (Ethernet et TCP/IP par exemple).
Un système assure la fonction de serveur de fichiers et supporte différents protocoles de partage : NFS (Network System File) pour les environnements Unix et CIFS (Common Internet File System) pour les environnements Windows. Ainsi, un système NAS peut servir différents environnements.

De son côté, le SAN se connecte à une infrastructure sur fibre optique exclusivement réservée au stockage qui utilise un protocole particulier, le Fibre Channel. Cette technologie permet de transporter à haut débit (1 Gbits/s ou plus) différents protocoles (SCSI, Escon ou même IP) et fonctionne au niveau des blocs de données, autorisant ainsi un traitement plus rapide des échanges. Le réseau Fibre Channel possède ses propres équipements : cartes, câbles, commutateurs…

Convergence NAS/SAN

Certains fournisseurs sont tentés d’apporter le meilleur des deux mondes : la simplicité et l’approche orientée fichier du NAS, la souplesse et les performances du SAN. De fait, la convergence entre les deux types d’architecture est en cours et permet de « réconcilier » les approches mode blocs et mode fichiers des deux mondes.

Plusieurs solutions d’intégration de serveurs à une architecture de réseau de stockage SAN sont proposées. Une passerelle NAS joue le rôle de serveur de fichiers, mais, contrairement aux systèmes NAS classique, les disques sont placés sur le réseau SAN. La passerelle va chercher les blocs de données (méthode SAN) et les reconstituent en fichiers (méthode NAS).

Une autre solution consiste à doter un système de fichiers NAS d’un attachement Fibre Channel. Les communications entre les serveurs de production et le système NAS s’appuient principalement sur le réseau IP ou utilisent une partie de l’espace de stockage en dédié.

Disponibilité de l’information et niveau de RAID

La technologie RAID (Redundant Array of Inexpensive Disks), permet de constituer une unité de stockage appelée grappe à partir de plusieurs disques durs. En fonction de l’architecture retenue, les technologies RAID sont destinées à privilégier, la performance, la sécurité ou les coûts d’un système de stockage.

La mise en place d’un réseau de stockage ne dispense de mettre en place un système de sauvegarde et de restauration des données.

La sauvegarde – qui ne doit pas être confondue avec l’archivage et qui concerne la conservation des données pour les besoins internes à l’entreprise ou pour des raisons juridiques, fiscales, administratives ou sociales – peut être classée en deux grandes familles :

  • Les sauvegardes locales : les données sont stockées sur le site (dans un même bâtiment ou un bâtiment proche). Elles peuvent être récupérées à la suite d’un incident mineur ou d’un dysfonctionnement du système d’information.
  • Les sauvegardes à distance : concernent principalement les données stratégiques qui sont stockées sur un site distant. La sauvegarde peut être réalisée en interne ou externalisée chez un prestataire. Après un incident majeur, la restauration peut s’effectuer sur le site de production ou sur le site distant.

TÉLÉCHARGER GRATUITEMENT CE GUIDE

Veuillez compléter le formulaire ci-dessous pour télécharger gratuitement la version PDF du document "Cahier des charges : Solutions de stockage – Solutions de sauvegarde".

Effectif

Fonction

Secteur d'activité

S'inscrire à la Newsletter Guides Comparatifs


AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE