Cahier des charges : Datacenter – Infrastructure Cloud

5658

Le cahier des charges "Datacenter - Infrastructure Cloud" a été rédigé par des experts indépendants. Il a pour vocation de vous aider à mener à bien votre projet d'externalisation de vos ressources numériques sur des serveurs distants. Les 167 critères technologiques repertoriés vous serviront de base pour réaliser votre cahier des charges et comparer les infrastructures cloud du marché.

TÉLÉCHARGER CE CAHIER DES CHARGES

Sommaire détaillé du cahier des charges "Datacenter - infrastructure cloud"

1 – Le projet : 30 critères

2 – Souscription de services hébergés : 18 critères

3 – Caractéristiques générales des Datacenters : 13 critères

4 – Hyperviseurs et machines virtuelles : 10 critères

5 – Configuration détaillée des serveurs : 17 critères

6 – Architecture du datacenter : 10 critères

7 – Récupération / synchronisation des données : 10 critères

8 – Accès réseau : 8 critères

9 – Administration / Supervision : 28 critères

10 – Services Web : 10 critères

11 – Support : 13 critères

 

TÉLÉCHARGER CE CAHIER DES CHARGES

Qu'est-ce que le cloud computing ?

Le Cloud Computing littéralement “informatique dans les nuages” est un concept assez récent qui consiste pour les entreprises à externaliser sur des serveurs distants les ressources numériques qu’elles stockent : serveurs offrant des capacités de calcul, du stockage, logiciels de messagerie électronique, de paie…

Des sociétés tierces mettent à leur disposition ces ressources qui sont accessibles via une connexion à Internet.

Il existe 3 modèles de Cloud Computing :

  •  L’Iaas : Infrastructure as a service, qui consiste à confier au partenaire Cloud la virtualisation, le matériel serveur, le stockage, les réseaux.
  • La Paas : Platform as a service qui consiste, pour l’entreprise, à ne maintenir que l’application et à confier toutes les couches inférieures.
  • Le Saas : Software as a service, l’approche la plus aboutie, qui consiste à faire maintenir toutes les couches, software, middleware et hardware  par le fournisseur Cloud et l’entreprise de devenir « consommatrice » de ses applications, à hauteur de ses besoins.

Le Cloud Computing peut s’organiser de 2 façons :

  • Le Cloud « privé »  consiste à déporter l’ensemble des systèmes d’information vers des datacenter dédiés, dont les ressources d’infrastructures lui sont propres, une approche pertinente pour des sociétés multisites. Ces derniers peuvent être internes ou externes.
  • Le Cloud « public » consiste généralement à déporter une partie des systèmes d’information  vers un datacenter géré par un tiers, qui accueille les systèmes d’informations de plusieurs entreprises.

TÉLÉCHARGER CE CAHIER DES CHARGES

Introduction du cahier des charges "Datacenter - infrastructure cloud"

Fortement présent dans l’usage au quotidien que font les particuliers de leurs applications telles que messagerie et réseaux sociaux, c’est au tour de l’entreprise de voir dans le Cloud Computing une nouvelle organisation de ses systèmes d’information et une autre gestion de ses ressources IT.

Le Cloud Computing consiste ainsi à déporter des traitements informatiques traditionnellement localisés sur les postes de travail ou des serveurs internes dédiés, vers des serveurs distants situés dans des datacenter, dédiés ou partagés.

Le présent modèle de cahier des charges est dédié à l’un des modèles du Cloud computing, Iaas ou « Infrastructure as a Service », qui mutualise ou virtualise un ensemble de ressources d’infrastructure IT : serveurs, virtualisation, sécurité, stockage, réseaux…

Deux autres modèles sont également associés au Cloud Computing :

  • Paas : Platform as a service qui consiste, pour l’entreprise, à ne maintenir que l’application et à confier toutes les couches inférieures.
  • Saas : Software as a service, l’approche la plus complète, qui consiste à faire maintenir toutes les couches, software, middleware et hardware par le fournisseur Cloud et l’entreprise de devenir « consommatrice » de ses applications, à hauteur de ses besoins.

Quel que soit son niveau d’implication, le Cloud Computing peut s’organiser de 2 façons :

  • Le Cloud « privé » consiste à déporter l’ensemble des systèmes d’information vers des datacenter dédiés, dont les ressources d’infrastructures lui sont propres, une approche pertinente pour des sociétés multi sites. Ces derniers peuvent être internes ou externes.
  • Le Cloud « public » consiste généralement à déporter une partie des systèmes d’information vers un datacenter géré par un tiers, qui accueille les systèmes d’informations de plusieurs entreprises.
    Par exemple : une application coûteuse mais non productive telles que les tests et recettes, une application dont l’usage est ancrée dans la mobilité telle qu’un CRM.

Sur quels critères examiner le Cloud Computing ?

Le Cloud Computing apparaît pour les directions d’entreprises comme un moyen de mieux maîtriser les coûts informatiques en se détachant des contraintes d’acquisition et de mise en oeuvre systématiques d’infrastructure, hardware, middleware, ou applicatives dont les approches classiques sont parfois plus coûteuses et les évolutions plus lentes et complexes.

Le Cloud va surtout permettre aux départements IT et à leurs utilisateurs de devenir « consommateurs » de leur informatique. La notion de propriété disparaît au profit d’une approche qui consiste à payer à hauteur de son usage, permettant ainsi aux organisations de s’adapter aux changements et de rendre les systèmes d’informations plus réactifs, adaptables, et plus simples à dimensionner et évaluer.

Pour nombre de PME, le Cloud permet d’accéder à des capacités de stockage, de calcul… et de sécurité supplémentaires, qu’elles ne peuvent parfois pas acquérir, mettre en oeuvre ou gérer. Pour d’autres il s’agit d’une souplesse permettant simplement d’ajuster et de dimensionner au plus près les ressources aux besoins.

Cinq critères permettent d’arbitrer en matière d’orientation Cloud :

  • Les besoins de l’entreprise en termes de flexibilité et de réactivité.
  • Les besoins d’infrastructure et d’outils ou d’applicatifs IT, et les capacités de financement de l’entreprise. (Le Cloud est aussi un mode de financement).
  • Le niveau de prévisibilité des coûts à moyen et long terme, variable selon les infrastructures en place dans l’entreprise.
  • Les besoins prévisibles d’innovation technologique et d’amélioration continue.
  • La sensibilité à la sécurité en fonction des types d’informations gérées.

TÉLÉCHARGER GRATUITEMENT CE GUIDE

Veuillez compléter le formulaire ci-dessous pour télécharger gratuitement la version PDF du document "Cahier des charges : Datacenter – Infrastructure Cloud".

Effectif

Fonction

Secteur d'activité

S'inscrire à la Newsletter Guides Comparatifs


AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE