Cahier des charges : Plate-forme e-commerce

1865

Le cahier des charges "Plate-forme e-commerce" a été rédigé par des experts indépendants. Il a pour vocation de vous aider à mener à bien votre projet de commerce électronique au sein de votre organisation. Les 283 critères technologiques présentés répertorient tous les paramètres à prendre en compte pour arbitrer vos choix. Vous pourrez ainsi réaliser votre cahier des charges et de comparer les plate-formes e-commerce disponibles sur le marché.

TÉLÉCHARGER CE CAHIER DES CHARGES

Sommaire du cahier des charges plateforme e-commerce

1 – Contexte du projet : 35 critères

1.1. Périmètre et objectifs du projet
1.2. Contexte technique

2 – Gestion du catalogue : 69 critères
2.1. Structure fonctionnelle du catalogue
2.2. Lien entre le catalogue et des données externes

3 – Gestion des tarifs : 31 critères

4 – Gestion des stocks : 9 critères

5 – Gestion des commandes : 23 critères

6 – Gestion de la facturation : 12 critères

7 – Gestion des paiements : 16 critères

8 – Gestion des livraisons : 8 critères

9 – Gestion Marketing : 15 critères
9.1. Gestion des animations et segmentation
9.2. Référencement Internet
9.3. Campagnes Marketing

10 – Graphisme du portail : 15 critères

11 – Gestion documentaire : 2 critères

12 – Tableaux de bord et reporting : 17 critères
12.1. Tableaux de bord Marketing
12.2. Statistiques commerciales
12.3. Gestion des alertes

13 – Aspects technologiques : 31 critères
13.1. Environnement applicatif
13.2. Gestion de la sécurité
13.3. Administration du site
13.4. Plate-forme technique

 

TÉLÉCHARGER CE CAHIER DES CHARGES

Qu'est-ce que le e-commerce ?

Le commerce électronique ou e-commerce englobe aussi bien l’achat et la vente de biens et services en ligne, par le biais d’Internet, que le service après-vente en ligne, les conceptions de devis en ligne ou encore les suivis de livraison par exemple.
Le commerce électronique touche tous les aspects du commerce et demande tous les savoirs faire associés.
Parmi les différentes formes de e-commerce, on distingue principalement le BtoB (commerce interentreprises) et BtoC (commerce auprès des particuliers), chacune ayant des caractéristiques spécifiques. Mais il existe aussi d’autre formes de commerce électronique,  commerce entre particuliers (CtoC), intégré dans un intranet (BtoE) ou commerce dans le cadre d’un échange commercial avec l’administration (BtoG).

Un site de commerce électronique se compose d’un ensemble de fonctionnalités caractéristiques pouvant être constitué d’applications complexes sur le plan fonctionnel :

  • un module de gestion commerciale (enregistrement, validation des clients)
  • un module de gestion du catalogue des produits
  • un module de gestion ou de configuration des achats
  • un module de suivi des commandes…

TÉLÉCHARGER CE CAHIER DES CHARGES

Introduction du cahier des charges "plate-forme e-commerce"

L’achat et la vente de biens et services par le biais des réseaux informatiques, et en particulier Internet, sont les fonctions propres du commerce électronique.

Communément appelé “eCommerce”, ce dernier ne se limite pas à ces seules transactions, mais englobe également le service après-vente en ligne, les conceptions de devis en ligne ou encore les suivis de livraison par exemple. En France, le nombre des acheteurs en ligne a augmenté de 60% entre 2004 et 2006.

La croissance du commerce en ligne a connu une progression de 21% en 2007 pour un chiffre d’affaire de 16 milliards d’euros sur le territoire national. Le commerce électronique touche tous les aspects du commerce et demande tous les savoirs faire associés.

Parmi les différentes formes de ce commerce, on distingue principalement le BtoB (commerce interentreprises) et BtoC (commerce auprès des particuliers), chacune ayant des caractéristiques spécifiques.
Mais il existe aussi d’autre formes de commerce électronique, commerce entre particuliers (CtoC), intégré dans un intranet (BtoE) ou commerce dans le cadre d’un échange commercial avec l’administration (BtoG)…

Objectifs

Avant tout, le commerce électronique ouvre de nouvelles perspectives tant au niveau de l’acheteur que du vendeur. Le consommateur y trouve son compte en ayant accès à une large gamme de produits ou de services et cela, plus facilement. Le vendeur quant à lui, trouve un moyen d’expansion commerciale assez efficace et peu coûteux.

Ce type de commerce peut permettre de distribuer une production personnalisée pour certains biens et services. Il nécessite ou permet alors de mettre en place une chaîne de production et une chaîne logistique organisées autour de cette production personnalisée par client avec une absence de stocks de produits finis.

Le commerce électronique constitue souvent un canal nouveau de distribution en complément d’un réseau de vente traditionnel. Il représente également un secteur d’activité à part entière dont l’immaturité est soulignée par le nombre de “eBoutiques” qui apparaissent et disparaissent chaque année.

Composants d’un projet de commerce en ligne

Un site de commerce électronique se compose d’un ensemble de fonctionnalités caractéristiques pouvant être constitué d’applications complexes sur le plan fonctionnel :

  • un module de gestion commerciale (enregistrement, validation des clients)
  • un module de gestion du catalogue des produits
  • un module de gestion ou de configuration des achats
  • un module de suivi des commandes…

Il se compose aussi de fonctionnalités pouvant être complexes ou particulièrement sophistiquées sur le plan technologique :

  • Configurateur produit ou configurateur des ventes en particulier en environnement BtoB
  • Moteur de recherche (permettant d’orienter les réponses et leur classement en fonction de considération commerciales ou promotionnelles)
  • Gestionnaire de messagerie…

Une infrastructure de paiement sécurisé en ligne souvent appelé “ePaiement” est incontournable pour valider les transactions au sein du commerce électronique. C’est l’un des aspects les plus importants pour pérenniser une activité eCommerce. On y distingue le paiement par carte bancaire, par eCarte bancaire et par d’autres systèmes intermédiaires de paiement.

Tous les modes de paiements sur ces réseaux de commerce obéissent à certaines règles et standards de sécurité et apportent à l’acheteur la confiance sans laquelle le commerce en ligne ne peut pas se développer.

Intégration

La mise en oeuvre d’une plateforme de commerce en ligne requiert, à des niveaux variables en fonction des besoins de chaque entreprise, l’intégration de cette plateforme avec un ensemble d’applications de gestion et au traitement de l’information :

  • Intégration avec la gestion des catalogues de produits et des tarifs (avec gestion des mises à jour…)
  • Intégration avec la gestion commerciale
  • Intégration avec la gestion comptable (édition de facture…) et la gestion de la trésorerie
  • Intégration avec la gestion de la production
  • Intégration avec la gestion des stocks (avec une visibilité en temps réel au niveau du site…)
  • Intégration avec la chaîne logistique (avec un accès au niveau du site à l’avancement de la livraison…)…

Marketing et promotion

L’animation et la vie du site eCommerce requiert par ailleurs la définition d’une stratégie de promotion adaptée aux biens et services vendus :

  • Référencement au sens large : moteur de recherche, comparateurs de prix…
  • Publicité en ligne
  • Gestion des promotions
  • Gestion de la fidélisation…

Ces aspects de l’animation et de la vie du site ne demandent pas uniquement des compétences en marketing mais aussi des compétences techniques. La gestion informatique du référencement, l’envoi d’emails promotionnels, de newsletters, la gestion électronique des prix, des promotions… demandent un savoir-faire technique et donc fréquemment le recours à des professionnels de ces domaines.

TÉLÉCHARGER GRATUITEMENT CE GUIDE

Veuillez compléter le formulaire ci-dessous pour télécharger gratuitement la version PDF du document "Cahier des charges : Plate-forme e-commerce".

Effectif

Fonction

Secteur d'activité

S'inscrire à la Newsletter Guides Comparatifs


AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE