Cahier des charges : Projet mobilité – Synchronisation mobilité – Middleware mobile

293

Le cahier des charges "Projet mobilité - Synchronisation mobilité - Middleware mobile" a été rédigé par des experts indépendants. Il a pour vocation de vous aider à permet de bien comprendre l’usage et le positionnement de chaque catégorie de middleware. Les 274 critères technologiques présentés répertorient tous les paramètres à prendre en compte pour arbitrer vos choix. Vous pourrez ainsi réaliser votre cahier des charges et de comparer les technologies mobiles du marché.

TÉLÉCHARGER CE CAHIER DES CHARGES

Sommaire du cahier des charges "projet mobilité - synchronisation mobilité - middleware mobile"

1 – Contexte et projet : 59 critères
1.1. Contexte Métier
1.2. Contexte middleware
1.3. Environnement technique
1.3.1 Back-office
1.3.2 Front Office
1.3.3 Structure des données
1.3.4 Intégration des données côté serveur
1.3.5 Contraintes techniques

2 – Gestion des données : 95 critères
2.1. Mode d’accès aux données
2.1.1 Accès on-line
2.1.2 Accès off-line
2.1.3 Mode « Push »
2.2. Catégorisation des données
2.2.1 Type de données
2.2.2 Structure des données
2.3. Intégration progiciel
2.3.1 Intégration Back-Office
2.3.2 Intégration Front-Office
2.3.3 Transformation et intégration des données
2.3.4 Intégration des données côté client
2.3.5 Intégration des données côté serveur
2.3.6 Transformation des données

3 – Sécurité et performances : 31 critères
3.1. Protection
3.2. Qualité de service
3.3. Performances

4 – Administration : 52 critères
4.1. Gestion des utilisateurs
4.2. Gestion des droits
4.3. Traitement des anomalies et incidents
4.4. Suivi de l’activité

5 – Plateforme de mise en oeuvre : 27 critères
5.1. Système d’exploitation
5.2. Plateforme de développement
5.3. Terminaux

 

TÉLÉCHARGER CE CAHIER DES CHARGES

Qu'est-ce que la mobilité ?

La Mobilité consiste à déployer des solutions permettant rendre mobile un certain nombre d’applications et de fonctions de l’entreprise, à l’image d’une construction multi-canal.

Peu de projets mobilité sont conçus et mis en oeuvre de manière indépendante et isolée du reste du système d’information de l’entreprise.

Le foisonnement des technologies mobiles en fait un domaine technique particulièrement propice à l’éclosion de solutions middleware diverses.

Il n’y a pas d’application ou de service de mobilité sans un service de synchronisation avec la base ou l’application centrale.

  • Synchronisation avec un PC (docking)
  • Synchronisation distante, avec la prise encompte de transferts de fichiers éventuellement importants, la capacité àgérer les interruptions ou l’intermittencedes transmissions.
  • La synchronisation personnalisée avec l’application interne de l’entreprise.

TÉLÉCHARGER CE CAHIER DES CHARGES

Introduction du cahier des charges "projet mobilité - synchronisation mobilité - middleware mobile"

Le foisonnement des technologies mobiles en fait un domaine technique particulièrement propice à l’éclosion de solutions middleware diverses.

En effet, lors de la conception et du déploiement de technologies mobiles, il est nécessaire d’intégrer :

  • différentes technologies réseau : gprs, edge, umts, wi-fi, wimax, bluetooth, adsl, etc.
  • différents types de terminaux : téléphones portables, pdas, ordinateurs portables, GPS, etc.
  • différents protocoles de présentation des données : xhtml, html, wml, chtml, formats propriétaires, etc.
  • différents protocoles d’échange de données : SyncML, SMS, MMS, SIP, propriétaires (Notes conduits, Outlook conduits, etc.), etc.
  • différents systèmes d’exploitation : windows, Unix, windows mobile, palm, symbian, etc.
  • différents types d’applications : email/PIM, CRM/SFA (équipement des forces de ventes), FFA (équipement des forces techniques), Mobile Office, communication, applications propriétaires, etc.
  • différents modes d’accès aux données : offline après synchronisation, online, en mode push (alertes), etc

Evolution

L’histoire des technologies mobiles est récente mais s’est déployée très rapidement selon trois axes d’usage principaux :

  • Les usages liées à la communication interactive : le téléphone portable pour un usage « voix » bien sûr, mais aussi l’email, les sms, etc.
  • Les usages liés à l’accès distant à des données standards : mobile office, portail opérateurs (iMode, Vodafone Live, etc.), mobile internet, etc.
  • Les usages verticaux liés à l’accès distant à des données d’entreprise : l’équipement des forces de ventes, l’équipement des forces techniques, la gestion de flotte, le guidage de véhicules, etc.

Vers le milieu des années 90, les premiers usages liés aux technologies mobiles ont été évidemment rattachés au téléphone portable : pour la communication voix d’abord puis pour l’envoi d’alerte par SMS.

Le SMS a été utilisé également dans le cadre d’applications verticales afin d’assurer un contrôle d’automatisme à distance.

Puis la généralisation des ordinateurs portables, à la fin des années 90, a conduit les entreprises à déployer des solutions permettant d’abord l’accès distant à la messagerie. Les principaux fournisseurs de serveur de messagerie (Lotus Notes, Microsoft Outlook) ont très tôt fourni des solutions de synchronisation permettant de consulter ou de composer des emails hors connexion.

Dans le même temps ont commencé à se développer des applications verticales dans la logistique notamment : localisation de véhicules par GPS, transfert d’informations simples (feuilles de routes, etc.). Dans un contexte technique contraignant (réseaux mobiles à faible débit, pas de protocoles standards), les premières applications ont fait preuve d’imagination pour compacter les données et le transférer au moindre coût (messages SMS codés par exemple).

Progressivement, les déploiements des réseaux GPRS au début des années 2000, la généralisation des points d’accès wi-fi un peu plus tard ainsi qu’une certaine standardisation autour de quelques systèmes d’exploitation et de protocoles ont facilité la création d’applications mobiles standards (équipement des forces de ventes, portails, etc.).

Stratégies de mobilité

Peu de projet mobilité sont conçus et mis en oeuvre de manière indépendante et isolée du reste du système d’information de l’entreprise.

Le premier élément d’une stratégie mobilité est de rendre mobile un certain nombre d’applications et de fonctions de l’entreprise, à l’image d’une construction multi-canal.

Associer la mobilité à un élément en place du système d’information est la clé des premières étapes dans la mobilité.

La gestion des synchronisations

Il n’y a pas d’application ou de service de mobilité sans un service de synchronisation avec la base ou l’application centrale.

Les trois modes de synchronisation utilisés sont les suivants :

  • Synchronisation avec un PC (docking)
  • Synchronisation distante, avec la prise en compte de transferts de fichiers éventuellement importants, la capacité à gérer les interruptions ou l’intermittence des transmissions.
  • La synchronisation personnalisée avec l’application interne de l’entreprise.

Ce guide permettra de bien comprendre l’usage et le positionnement de chaque catégorie de middleware. Il faut toutefois garder à l’esprit que beaucoup d’éditeurs de solutions tentent de répondre aux différentes catégories de problèmes à l’aide d’outils intégrés. Par voie de conséquence, la catégorisation proposée dans ce guide se veut une grille d’analyse qui doit être adaptée à chaque projet.

TÉLÉCHARGER GRATUITEMENT CE GUIDE

Veuillez compléter le formulaire ci-dessous pour télécharger gratuitement la version PDF du document "Cahier des charges : Projet mobilité – Synchronisation mobilité – Middleware mobile".

Effectif

Fonction

Secteur d'activité

S'inscrire à la Newsletter Guides Comparatifs


AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE